Le bonheur est parfois une bénédiction - mais, le plus souvent, c'est une conquête.
Paulo Coelho (in Sur le bord de la rivière Piedra je me suis assise et j'ai pleuré)

vendredi 26 octobre 2012

d'un jardin à un autre ...

 

L'automne a lentement repris ses quartiers dans les jardins et les campagnes, avec ses couleurs chaudes et vibrantes, et ses petis matins mouillés ...

Pour un dernier regard vers les couleurs de l'été, pour prolonger un peu la magie, je vous propose de feuilleter avec moi le petit album de mon nouveau jardin ...

Chaque jardinier - jardinière - entretient avec son jardin une relation unique, particulière, intime. Une relation que lui - elle - seul(e) saurait décrire avec justesse ...
Cet espace patiemment structuré, élaboré et peaufiné au gré des envies, des aléas climatiques, des trouvailles botaniques, au prix d'efforts physiques sans cesse renouvelés, fait "partie" de son créateur. Il en est un prolongement. Une expression de son âme ... Tout comme nos blogs, ces "jardins de mots et d'images", qui sont une partie de nous !...

Mon jardin d'avant ... qui n'existe plus.
Instants nostalgie ...

Mais il n'en va pas forcément de même pour un jardin "d'emprunt"...
Pas évident, en effet, de s'investir pleinement dans un jardin que l'on sait devoir abandonner dans un, deux ans , trois peut-être... à qui n'aura peut-être pas l'âme suffisamment jardinière pour prendre la relève. Ou qui défera tout, pour tout refaire à son goût ...

C'est ainsi qu'au fil des ans, tous les précédents locataires de la maison où nous vivons aujourd'hui ont consciencieusement évité de "trop" en faire pour tenter d'embellir un peu ces 800 m² de prairie clos de murs gris et de grillages tristes ...

Trois vieux acacias, un tout jeune pin haut comme trois pommes (de pin !), deux touts petits mimosas maigrichons et souffreteux, un altea ... Quelques misérables pieds d'hortensias coupés au ras du sol et exposés au plein soleil, quelques jonquilles, quelques canas qui n'ont jamais pu fleurir, et ...


... cette vigoureuse belle-de-nuit, apparue comme par magie en bordure du tas de compost...

Voilà tout ce que ce pauvre bout de terre compte d'ornements. Bien peu de choses, sur une telle surface ...

Je l'avoue, je n'ai pas eu l'énergie de me lancer dans une "politique de grands travaux" dans ce jardin qui n'est pas à moi ... mais dont j'apprécie cependant le calme, l'exposition sud, l'ombrage des acacias sous lesquels il fait bon de délasser ...
Quelques aménagements succincts, en attendant d'être plus inspirée, ont malgré tout permis de lui donner un petit "supplément d'âme"

Les pieds d'hortensias ont apprécié d'être déplacés à mi-ombre sous l'un des acacias, qui accepte de laisser assez d'humidité sous leur paillage pour leur permettre de fleurir vaillamment, malgré leur très petite taille... Ainsi m'ont-ils révélé leur véritable identité : tous sont des hydrangea macrophylla, certains bleu faïence, d'autres bleu-mauve tendre, l'un rose, un autre encore d'un superbe violine ... Une bien jolie rencontre !







L'année prochaine, je les attends plus grands, plus forts, et plus fleuris encore !

En bordure de la terrasse, trois rosiers emportés de notre ancien jardin les ont remplacés. Avec pour compagnie un plant de gora, deux bruyères et une hébé mauve. Un quatrième rosier a trouvé place dans la partie du jardin située à l'avant de la maison, à côté de quelques plants de giroflées ...




Quelques fleurs "éduquées", au milieu d'une prairie parsemée de petites fleurs sauvages, dont je vous parlerai dans un prochain billet ...

Encore quelques petites plantations supplémentaires, avant l'hiver et au printemps prochain ... Et ce jardin commencera à ressembler à quelque chose !

Beau et doux week-end à vous ...
A bientôt !





28 commentaires:

  1. Coucou Nina-Lou, que le jardin soit à toi ou pas l'essentiel est de faire en sorte que tu t'y sente bien et il me semble que tu as réussi cela. Les hortensias sont d'un bleu magnifique !

    Bise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Mingingi ... Oui, j'ai fini par m'y sentir à peu près bien, dans ce jardin, malgré un départ un peu "froid" :-)
      J'attends beaucoup de ces hydrangeas l'été prochain... et ne vais pas ménager les soins pour essayer d'en faire un joli massif !
      Bise, et à très vite chez toi...
      NiNa-Lou

      Supprimer
  2. Vrai, on pourrait presque reconnaitre la personnalité du jardinier en regardant son jardin. Je suis d'accord avec Nina, tes hortensias sont magnifiques.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Merula, nos jardins parlent de nous mieux que ne le font les mots ... Quant à ces braves hortensias, ils reviennent de loin, crois-moi, et je leur suis vraiment reconnaissante d'avoir bien voulu m'offrir de si jolies floraisons malgré le choc de la transplantation !...
      Bises
      NiNa-Lou

      Supprimer
  3. Oui, pas facile dans un jardin que l'on occupera si peu de temps... Mais tu as déjà réalisé un beau décor ! Et le printemps saura t'éblouir !
    Belle semaine à toi et bonnes plantations !
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut réussir à se motiver, c'est vrai, dans un jardin qui n'est pas vraiment à soi...
      J'espère que mes petites plantations d'automne donneront de beaux résultats ... A suivre !
      Belle semaine à toi aussi, Martine, et grosses bises,
      NiNa-Lou

      Supprimer
  4. Bonjour NiNa-Lou
    Je viens pourtant souvent visiter ton blog qui ne bougeait encore plus depuis trop longtemps... du coup, je n'ai vu qu'hier ce nouvel article et tout le travail de mise en page...
    Ma balade dans ton jardin,où toujours notre amour des hortensias se fait la part belle, fut plaisante et l'avenir printanier semble très prometteur... pour peu que tu trouves du temps...
    Nul doute que l'envie sera là, parce qu'on a besoin de se sentir chez soi, même lorsqu'on est que de court passage dans un endroit; et d'un jardin à l'autre nous laissons en effet notre signature...notre empreinte
    Mon passage sur tes "à propos de" et sur le coté de ta table... conforte l'idée de connivence (ou ressemblance) dans notre façon d'évoluer dans ce monde...et confirme si besoin était, combien tu as travaillé pour revenir ... en beauté... sur ton blog!
    Merci d'être là
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Passion pour ces gentils compliments. Mes autres pages existaient déjà, mais les liens étaient "noyés" dans la colonne de gauche... Ainsi placés en onglets, ils sont plus accessibles. Ce ne sont que des ébauches... Avec le temps, elles s'enrichiront.
      Concernant le jardin, c'est sur, je l'améliorerai dans les mois à venir, pas seulement pour moi, pour nous, mais aussi parce qu'il le mérite : c'est un endroit paisible et agréable, qui ne demande qu'à abriter et nourrir de nouveaux hôtes ... Et aussi, malgré tout le travail accompli dans notre ancien jardin et le plaisir que nous y trouvions, nous nous sentons mieux dans "l'atmosphère" dégagée par celui -ci... Meilleures "ondes", peut-être ..?
      Je passe vite te lire... et admirer ta nouvelle cuisine !
      Belle fin de semaine à toi,
      Bisous !
      NiNa-Lou

      Supprimer
  5. P.S - Le bonheur? pour moi...

    "Le bonheur n'est qu'un mot accroché à un sourire"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Passion pour cette jolie contribution à ma page "Bonheur" !
      ;-)

      Supprimer
  6. Bonjour NiNa-Lou, tout comme Passion je n'ai vu le changement de vignette (la photo dans ma blogroll) qu'hier soir et je viens de bon matin me régaler de tes mots toujours aussi doux, enchanteresques, poétiques, et de tes photos superbes d'hortensias (j'ai un faible pour les bleutés). Ce jardin n'est qu'un jardin de passage certes, mais c'est un jardin et tu as la chance de pouvoir le respirer, t'imprégner de ses odeurs, de ses senteurs, remplir tes sens des merveilles qu'il offre à tes yeux et rien que cela, c'est déjà un précieux trésor (c'est la "locataire d'un 2ème étage en pleine rue d'un quartier d'une ville" qui t'écrit, sans jardin et sans balcon depuis 15 ans donc même pas de petites pousses sur un éventuel balcon ou balconnet). Ce n'est pas un choix, je pense que tu le sais. Et tu n'imagines même pas combien même un petit bout de terrain de 50 ou 100 m2 me comblerait de joie. Alors, même si tu n'es que de passage, laisse-toi aller à la joie qui est la tienne de jardiner, d'embellir, car je sais pour te connaître depuis plusieurs années que tu rends beau tout ce que tu touches, à commencer par ta "bulle". Gros bisous NiNa-Lou. Belle première journée de novembre. Affectueusement, Marie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir chère Marie... Lorsque j'ai rédigé ce billet, j'ai eu une pensée pour toi qui rêves d'un jardin... C'est pourquoi j'ai pris soin de préciser que j'en appréciais aussi les bons côtés ! J'ai moi aussi longtemps vécu en appartement, avec ou sans balcon... J'avais alors un tas (beaucoup trop, d'ailleurs !) de plantes en pots qui formaient ensemble un petit coin de verdure dans mon séjour. Je n'aurais pas pu faire sans, même si cela ne vaut pas un vrai jardin.
      Tes derniers mots me touchent beaucoup, et je t'en remercie bien sincèrement... Cela me motive aussi pour ces plantations qu'il faut que je me décide à faire avant la fin de ce mois !
      Bonnes vacances à toi, tant méritées, avec peut-être la visite de ta fille B....? Et à bien vite dans ta bulle à toi !...
      Gros bisous d'amitié,
      NiNa-Lou

      Supprimer
  7. Bonjour Nina-Lou,

    Ce que je pense, c'est qu'à la fois je te comprends, d'avoir du mal à t'investir, tout en même temps que je pense qu'heureusement que ce jardin ne te connaît encore pas trop bien et ne sais pas à côté de qui il passe. Je sais que pas mal de gens jardinent, mais je ne sais pas s'ils sont si nombreux à connaître les noms de plantes sur le bout des doigts, ou à s'en enquérir.
    Des canas qui n'ont jamais fleuri, c'est vraiment qu'ils ont été négligés, non ?
    N'importe quel de tes coups de pouce redonnerait courage à ce coin qui s'est endormi sur son triste sort et ne demanderait qu'un coup de ta baguette magique pour un supplément d'âme à partager avec toi.
    Seulement, c'est vrai, après, il faudrait s'appréter de nouveau au chagrin de devoir le quitter.
    Mais pour 2 ou 3 ans, cela ne vaudrait-il pas le coup ? On un compromis pour peu de fatigue mais un peu plus de gaieté. J'ai vu qu'il y en avait parmi tes futurs protégés qui y mettaient de la bonne volonté.
    Je sais que tu ne sauras pas les laisser tomber.
    Je te fais de bien, bien gros bisous après avoir retrouvé le plaisir de relire tes mots.
    Corine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 13 jours plus tard...
      Je passe répondre à tes si gentils mots, Corine, et laisser ici aussi, pour toi et Frimousse, une envolée de pensées pleines de profond espoir et de force !...
      Merci pour tes encouragements à reprendre en main ce bout de verdure... Tu as raison, ces plantes qui s'acharnent à pousser et à fleurir, même laissées à l'abandon depuis des années, donnent envie de s'occuper d'elles. Je finirai bien par trouver du temps et de l'énergie pour essayer d'améliorer leur condition et leur trouver des compagnes avenantes !
      Plein de très gros bisous,
      et plein de pensées d'amitié...
      A bientôt, Corine...
      NiNa-Lou

      Supprimer
  8. Ah ça m'aurait étonnée de pouvoir me relire sans trouver une faute ! 2 même ! Allez j'en tais une (qui est une faute d'accord) mais je suis obligée de reprendre : "OU" (et non pas "on" un compromis !
    Je vois TOUJOURS après !

    RépondreSupprimer
  9. Une fatalité !
    On ne peut rien faire contre.
    Pourtant bien dormi, lunettes chaussées...
    Levée du pied droit
    Pas plus lunaire que d'habitude non plus.
    Le destin. Voilà un bon titre de livre "la morne destinée des fautes délaissées"
    !!!!!!
    ou
    "la morn destinée des fôtes délaissé"
    !!!!
    Lol !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est que ces coquines se faufilent partout !... ;-)

      Supprimer
  10. Qu'est-ce qu'il a le cana à rigoler sous terre là ?
    On tire sur ses racines et on s'amène à la vie plutôt que de se reposer en sous-sol entre 2 vies non écloses. On donne du baume au coeur à Nina-Lou en l'accueillant.
    Au boulot, le cana !
    Facile de rigoler ....
    !!!!!!!!
    !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton aide !!!
      Sure qu'ils vont y mettre un peu plus du leur, l'an prochain !...

      Supprimer
  11. (((J'aime beaucoup les canas, mais il faut pas leur dire))).


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Promis, je serai muette sur le sujet ! Chuuuut...

      Supprimer
  12. Coucou Nina-Lou..
    Un gros bisou doux en passant et je suis sure que ce jardin sera superbe tres rapidement..maintenant qu'une fée l'habite..il ne peut en etre autrement..
    Prend soin de toi..:)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Clo, merci pour ce bisou ! Et merci également de croire ainsi en mes "pouvoirs"... Je ferai mon possible en tout cas pour le rendre moins austère avec quelques jolies formes et couleurs...
      Douces pensées,
      NiNa-Lou

      Supprimer
  13. Bonjour petite Nina-lou, je suis touchée par ce que tu décris de ces jardins "d'emprunt" ... c'est vrai que c'est difficile de s'y sentir vraiment chez soi, de s'y investir et pourtant on ne rêve que de plantations et de fleurs et de roses partout ... Tu y as quand même mis ta patte et les hortensias ont de si belles teintes !
    Bisous et belle journée à toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Pétales de fée, pour ton passage et tes gentils mots... Les hortensias sont des plantes vraiment très sympathiques et "de bonne composition", et je suis bien heureuse d'en avoir ici, car je les adore et ils ne tenaient pas dans mon ancien jardin !
      Gros bisous à toi aussi, et belle fin de semaine...
      NiNa-Lou

      Supprimer
  14. Coucou Nina-Lou. Voilà près d'un mois que tu as posté cet article et je n'avais même pas pris le temps de venir te lire.... J'ai honte....
    J'aime lorsque tu parles de nos jardins. Il est vrai que l'on s'attache à ce que l'on crée dans nos petits espaces verts et je comprends que tu aies la nostalgie de ton ancien jardin et que tu as sans doute envie d'en recréer un nouveau tout aussi beau. Les débuts sont prometteurs en tout cas et je suis sûre que tu auras de belles surprises au printemps.
    L'automne est là maintenant et je pense que tes belles de jour se sont endormies comme les miennes qui sont moins touffues (c'est leur première année).
    En attendant le retour des fleurs que l'on aime, je te souhaite un très bel automne.
    Bisous et bon week-end

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Oxygène ! C'est toujours un grand plaisir de te lire ! Aucune honte à avoir ... je ne suis pas non plus bien assidue dans mes visites, chez toi ni ailleurs, à mon grand regret !
      Ma belle de "jour" est en fait une belle ... de nuit : elle ouvre ses fleurs vers 18h00 pour les refermer au cours des premières heures de la matinée. Nous en profitons donc matin et soir !
      Le jardin s'endort en effet, et les arbres ont perdu leurs robes dorées... Mais déjà dans les jardins bourgeonnent mimosas et camélias : dans quelques semaines la nature reprendra ses droits sur le froid !
      Merci pour ton passage et pour tes mots, et à très bientôt...
      Bisous,
      NiNa-Lou

      Supprimer

... merci à Vous pour l'empreinte que vous laissez ici : elle est un éclat de lumière et de couleur ajoutée à la buLLe !...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...